Mental Et si le pardon devenait automatique?

Pour pouvoir avancer dans l'existence il faut pouvoir se pardonner et pardonner aux personnes qui nous entourent et au situation parfois incompréhensibles mais nécessaires.  Chaque étape vous mène à une élévation même si il faut le reconnaitre ce n'est pas toujours simple. Durant votre existence vous aurez tendance à cheminer par le biais de 3 voies qui vous seront plus ou moins facile d'accès.

 

la première est celle de la souffrance

 

Une question vous brûle les lèvres lorsque vous êtes sur cette voie: "Pourquoi moi?. c'est la question que vous vous posez quand vous vivez un événement douloureux, une rupture ou bien des relations difficiles... Vous passez vos moments présents à souffrir, à vous positionner inconsciemment en victime, à vous dire que le sort s'acharne sur vous, ou bien les gens ne sont que malveillance à votre égard.

 

Au bout d'un certain temps vous tentez de pardonner ( difficilement) plus par croyance que par conviction et vous êtes en mesure de vous dire que vous comprenez pourquoi vous deviez vivre telle ou telle situation. Cependant vous vous dites qu'il faut vivre dans la souffrance ou du moins avec pour la transcender. Ainsi les événements se produisent, la souffrance joue son rôle et s'installe puis vous voyez le bout du tunnel. Quoi que! pour certains il faudra recommencer plusieurs fois l'expérience avant d'en comprendre le sens. En effet si vous ne saisissez pas que le message de la vie c'est de vous faire passer des examens afin de comprendre de vos erreurs et de vous élever alors vous êtes condamné à vivre dans la souffrance et à ne pas développer ou avec beaucoup de difficulté la magie du pardon.

 

 

 

La deuxième voie est celle du résultat

 

Dans cette voie vous transformez le " pourquoi moi?" en " Que puis je tirer de cette expérience, même si je ne comprends pas maintenant pourquoi je la vis?" .  Ce qui se produit est capital car à ce stade en choisissant cette voie vous retourner la pensée. Vous allez désormais vous focaliser sur le résultat et par conséquent vous n'allez plus vous centrer sur  vous et sur la souffrance. Ce n'est plus le monde extérieur qui vous en veut c'est vous qui allez tenter de tirer le meilleur partie d'une situation compliquée et pardonner beaucoup plus facilement. Vous devez considérer les obstacles comme des occasions opportunes. " Vivre pour accomplir est bien supérieur à vivre pour souffrir".

 

Vous refusez de vous apitoyer sur vous même, la faute ne vient pas des autres. De cette façon vous êtes davantage dans l'acceptation, la compréhension et l'empathie vis à vis des événements ou des personnes.

 

 

 

La troisième voie est celle du but

 

La troisième voie est celle où vous faites entrer la vraie magie dans votre vie. Pour cela il faut faire le saut entre le résultat et le but. Sur ce chemin vous comprenez qu'elle est votre raison d'être. Essayez de voir votre vie comme une parenthèse entre le moment de votre naissance et celle de votre mort. Dans ce cas vous constatez que chaque expérience de votre vie était absolument nécessaire pour vous amener à l'étape suivante, puis à la suivante... Cet exercice mental est très utile pour développer votre capacité de contemplation. Rendez vous compte que les événements négatifs de votre vie n'ont été là que pour vous aider à grandir, à avancer, à évoluer . Je suis persuadée que vous avez tous connu la situation suivante: Il y a une personne qui est entrée dans votre vie " par hasard", qui vous a présenté quelqu'un d'autre, ce qui vous a amené à quelque chose qui a totalement transformé votre vie.

 

Vous commencez à comprendre maintenant que en ce retournant sur son passé tout est parfaitement aligné, chaque pièce est à sa place. Vous êtes désormais dans l'acceptation tranquille de ce qui est. Quand vous dépassez le résultat comme mode de vie vous constatez que vous en vous souciez plus du profit que vous pouvez tirer des choses. Vous n'êtes plus dans le jugement, dans la colère, dans l'amertume, dans l'hostilité, dans les remords mais vous vivez dans l'empressement de suivre le mouvement au lieu de vous y opposer.

 

Lorsque vous avez trouvé cette raison d'être vous n'êtes plus anxieux. Vous sentez que l'on veille sur vous et vos actions naissant de votre calme intérieur qu'apporte cette justesse et cette unité. Quand vous agissez à partir de cette certitude intérieure qui vous rappelle constamment que vous suivez un but et que vous avez confiance dans le fait que vous agirez en fonction de lui, vous ne pourrez faire que le bon geste.

 

 

 

Écrire commentaire

Commentaires : 0